Actualité


Les punaises de lit s’accrochent à au cinéma Kinepolis de Thionville.

publié le 4 janv. 2018 à 23:20 par Marc Tardif   [ mis à jour : 4 janv. 2018 à 23:22 ]

Le 19 Octobre 2017, un article du Républicain Lorrain nous apprenait que l’Agence régionale de santé était intervenue au Cinémas Kinepolis de Thionville. La salle #2 aurait alors été temporairement fermée en raison de la présence de punaises de lit.

Un particulier en aurait signalé la présence auprès de l’ARS. Cette dernière aurait été avisée que neuf personnes auraient eu des boutons suite à leur passage au Cinéma.

Une inspection aurait alors été effectuée et un traitement des punaises par le froid aurait été effectué. La réouverture de la salle était prévue pour le 6 Novembre 2017.
 

Le 28 Décembre 2017, le même quotidien nous apprenait que suite au traitement contre les punaises de lit et à sa réouverture, la salle #2 était à nouveau temporairement fermée en raison d'un signalement de la présence de punaises de lit par d’autres victimes.


Le 5 Janvier 2018, nous apprenions que le Cinéma était encore victime des punaises de lit même après plusieurs traitements. La salle #10 aurait également été fermée en raison de “fortes suspicions sur la présence de punaises de lit”. L’entreprise mise sur un nouveau protocole chimique et mécanique afin d’en finir avec ces insectes coriaces.


Explosion des cas de punaises de lit en France

publié le 4 janv. 2018 à 21:56 par Marc Tardif

Selon un article intitulé “Alerte aux punaises de lit”, paru l'édition de janvier 2018 du Magazine Science & Vie, l’expansion des punaises de lit est en France est tout simplement “explosive”. 

L’entomologiste médical et parasitologue, Pr Arezki Izri, explique que l’on n’est pas face à une expansion mais à une explosion.  

De son côté, l’entomologiste Jean-Michel Berenger explique que les autorités sanitaires ne s'intéressent pas à la situation parce que les punaises de lit ne transmettent pas de maladies et qu’elles ne sont pas mortelles.  

Le Syndicat SC3D estime dans cet article à 200 000 les interventions reliées à la punaise de lit en France en 2016.  Ce nombre d’interventions aurait augmenté de 165 % en 2 ans.

Le tourisme et l'appauvrissement de la population pourrait contribuer à cette augmentation.

Pour lire l’article: Science & Vie n°1204 (Janvier 2018), p. 106

AIRBNB et les punaises de lit

publié le 22 déc. 2017 à 10:13 par Marc Tardif

La location en ligne d’appartement via des plateformes d’économie de partage comme AIRBNB peut parfois réserver des surprises tant aux locataires qu’aux locateurs. La question qui surgit lorsque ça va mal est “qui va payer la facture?”.

Dans un article intitulé “PUNAISES DE LIT ET AIRBNB: UN CASSE TÊTE” de la presse du 11 décembre 2017, on apprend qu’une hôte AIRBNB de Boston aurait attrapé des punaises de lit après qu’elle ait reçu chez elle un couple en provenance d’une autre hôte AIRBNB de Montréal. L’hôte de Montréal y explique avoir reçu une plainte signalant la présence de punaises de lit après le départ du couple. Elle croit que c’est eux qui les auraient amenés mais ne pourrait le prouver. L’hôte de Boston aurait appris que la politique de l’entreprise consistait à “envoyer les voyageurs «contaminés» à l’hôtel pendant au moins trois nuits et de payer pour qu’ils fassent laver tous leurs vêtements et valises”. Les voyageurs auraient passé seulement deux jours à l’hôtel… L’hôte de Montréal dit avoir dépensé près de 1000$ en frais d’exterminateur. Elle croit que ce serait à Airbnb de payer les frais puisqu’ils n’auraient pas suivi leur protocole. . De son côté, l’hôte de Boston explique que le traitement de son appartement au complet pourrait coûter de 4000 à 5000 dollars. Suite à l'intérêt porté par la presse au dossier, Airbnb aurait accepté de payer les coûts liés à l’incident. (1)


Dans un article intitulé “De punaises qui prolifèrent - «Encore pire» avec Airbnb - puisque les clients restent plus longtemps que dans les hôtels ” du Journal de Québec, du mercredi 9 août 2017, explique que l’accroissement de la popularité des locations sur des sites d’économie de partage tels que Airbnb feraient “exploser la prolifération de punaises de lit."

l'article rapporte que les exterminateurs étaient à l’œuvre dans environ 300 appartements, principalement situés dans la région touristique du Vieux-Québec. Il de la période la plus occupée, soit celle qui coïncide avec l’après déménagement et la période touristique. Le directeur d’un entreprise d’extermination explique également que « Souvent, sur AirBnb, les gens restent plus longtemps que dans un hôtel et c’est encore pire ». (2


Dans un article dont on pourrait traduire le titre par « Les punaises de lit ont transformé mon séjour Airbnb en cauchemar », the Toronto Observer publiait un article le 19 Avril 2017 expliquant un road trip en provenance de Toronto est tourné au cauchemar lors qu’il est arrivé à sa location Airbnb à Cleveland. Familier des punaises de lit, il avait senti leur odeur dès son entrée. Fortement piqué par les punaises de lit dès le premier jour, l’homme aurait été contraint de raccourcir son voyage et de passer son séjour à la buanderie. (3)




Un jeune homme de l'Ohio a mis le feu à un complexe d'appartement en essayant de tuer des punaises de lit.

publié le 16 déc. 2017 à 19:19 par Marc Tardif   [ mis à jour : 16 déc. 2017 à 19:21 ]

Un jeune homme de 13 ans de l'Ohio a mis le feu à un complexe de logements en essayant de tuer des punaises de lit.  Le brasier aurait déplacé 8 personnes et causé 300000$ selon les pompiers. 

Le feu aurait commencé lorsque le jeune homme aurait allumé une allumette après avoir aspergé une punaise de lit d'alcool.  Le brasier se serait alors propagé aux 6 autres appartements. Heureusement, aucune blessure n'aurait été rapportée. 

Voir (en anglais): 
  

Elle brûle sa maison en essayant de se débarrasser elle même des punaises de lit.

publié le 16 déc. 2017 à 18:44 par Marc Tardif   [ mis à jour : 16 déc. 2017 à 19:11 ]

En Ohio, une femme a mis le feu à sa maison en essayant de se débarrasser par elle-même des punaises de lit. 

Selon le New York Post, la dame aurait réussie à se débarrasser des punaises de lit dans sa maison puisque qu'elle a également brûlé sa maison, au complet, jusqu'au sol. 

La femme aurait aspergé l'infestation avec un liquide hautement inflammable près d'une flamme nue lorsque que l'embrassement se serait accidentellement produit. Trois personnes auraient été blessés et 10 n'ont plus de maison où habiter. 


Un des résidant aurait pris le vidéo et publié sur Facebook: "Ma maison a pris feu n a brûlé - tous mes trucs sont partis mec"

C'est la deuxième fois en seulement 2 semaines qu'un brasier a été allumé par une personne qui essayait de traiter elle-même une infestation de punaises de lit.  Le mois passé, un jeune homme de 13 ans utilisant un mélange précaire pour lutter contre le parasite a laissé 8 de ses voisins sans maison le mois dernier.

Le département des pompiers de Cincinnati a conseillé les citoyens d'avoir recours à des professionnels pour combattre les infestations de punaises de lit. 









Ils se débarrassent des punaises de lit en les cuisant.

publié le 16 déc. 2017 à 18:28 par Marc Tardif   [ mis à jour : 16 déc. 2017 à 18:37 ]

Un organisme de Kamloops, le ASK Wellness Society, qui vient en aide aux gens qui ont des problèmes d'itinérance, de logement, de dépendance ou qui luttent contre le sida vient d'acquérir une nouvelle arme afin de se prémunir contre les punaises de lit.  Ils vont les faire cuire pour s'en débarrasser. 

L'organisme a transformé un camion réfrigéré en unité mobile chauffant à 62,8 C afin de tuer les meubles et autres objets qui pourraient être infestés de punaises de lit.  Le nouveau service permet entre autre de pouvoir récupérer des meubles qui autrement seraient jetés.

L'organisme a décidé de mettre à disposition des citoyens de Kamloops le nouveau service dont le coût varie selon l'endroit et le nombre de lot d'objets à traiter.

Les professionnels de la désinsectisation connaissent bien l'efficacité du traitement à la chaleur. Jusqu'ici il était difficile de traiter les grands objets. 

Plus d'information ici: 


Un homme contrarié disperse des centaines de punaises de lit dans un bureau municipal.

publié le 26 août 2017 à 20:13 par Marc Tardif

Un article de global news nous apprend qu’un homme contrarié aurait dispersé des centaines de punaises de lit dans un bureau municipal de la ville d’Augusta dans l’État du Maine aux États-Unis.

L’homme se serait plaint à propos de punaises de lit dans son ancien appartement puis serait reparti. Il serait revenu après avoir montré les insectes au gestionnaire de son nouvel appartement puis s’être fait dire qu’il ne pourrait pas y vivre.

L’homme aurait alors demandé de l’aide auprès d’un service d’assistance générale mais se serait fait répondre qu’il n’était pas admissible depuis qu’il bénéficiait d’une source de revenus lui permettant de payer un nouveau logement.

Contrarié, l’homme aurait dispersé une tasse de café en styromousse remplie de débris et de punaises de lit. Un homme a estimé qu’environ 200 punaises se sont alors dispersées dans la pièce.

“Elles sont maintenant votre problème désormais!” aurait lancé l’homme.

Malgré la réaction rapide des employées qui les aurait aspergé de Windex et ramassé le plus possible avec des papiers essuie-tout, un exterminateur a été appelé afin de traiter tout le bâtiment. Des chiens détecteurs de punaises de lit seront également utilisés afin de vérifier l’état des lieux par la suite. 

Paris durement touchée par les punaises de lit.

publié le 4 avr. 2017 à 19:56 par Marc Tardif

Dans un article du quotidien Le Parisien, un article titré « Le fléau des punaises de lit à Paris : un phénomène « explosif »» témoigne à quel point Paris est durement touchée par les punaises de lit. Cet insecte dont on n’entendait plus parler semble faire un retour explosif.

Dans l’article, on suggère qu’elles viennent d’Amérique du Nord. Plus particulièrement des américains… On semble aussi y croire que le procédé de congélation est Canadien et qu’il constitue une arme fatale contre les punaises de lit.

On entrevoit également que le marché de l’extermination pourrait profiter de ce nouveau marché en plein essor.

Lire l’article:

http://www.leparisien.fr/paris-75005/les-punaises-de-lit-un-phenomene-explosif-a-paris-31-03-2017-6814422.php

Une femme âgée décède d’une infection causée par des punaises de lit

publié le 4 avr. 2017 à 19:48 par Marc Tardif

Selon un article du Evening Sun, l’autopsie d’une femme âgée pratiquée à l’hôpital de York aurait révélé que celle-ci serait décédée en raison des complications d’une infection suite à une infestation de punaises de lit.

Selon la police, la dame aurait été apportée à la salle d’urgence d’hôpital le 6 Février 2016. Toujours selon la police, elle aurait eu des plaies sur la peau et le personnel sur place était d’avis que l’infection résultait des piqures de punaises de lit.

La dame qui hébergeait la victime aurait essayé en vain de se débarrasser des punaises de lit depuis Septembre 2015 avec des produits achetés en magasin. Lors de visites chez le médecin, la propriétaire aurait omis de parler des punaises de lit. Des charges ont été déposées contre elle pour négligence concernant les soins et homicide involontaire.

Source :

http://www.eveningsun.com/story/news/crime/2017/02/24/hanover-area-caretaker-charged-bed-bug-death/98379006/

Punaises de lit dans la région de Seine-Saint-Denis

publié le 4 avr. 2017 à 19:46 par Marc Tardif   [ mis à jour : 4 avr. 2017 à 19:56 ]

Environ 200 familles auraient été concernées dernièrement par la présence de punaises de lit dans leurs résidences. Plusieurs quartiers seraient durement touchés. C’est pour cette raison que le maire de Stains aurait demandé l’aide et le soutient de l’agence régionale de santé et du Ministre de la Santé. Le problème s’étendrait d’ailleurs également à d’autres régions de Seine-Saint-Denis.

Plus d’information :

http://www.bfmtv.com/societe/la-ville-de-stains-debordee-par-une-invasion-de-punaises-de-lit-le-maire-en-appelle-aux-autorites-sanitaires-1107862.html

1-10 of 241