Actualité‎ > ‎

Le bilan de la deuxième année du Plan d’action contre les punaises de lit de Montréal

publié le 1 juil. 2013 à 08:52 par Marc Tardif   [ mis à jour : 1 juil. 2013 à 08:55 ]
L’infestation de punaises de lit de Montréal serait plutôt stable selon un récent sondage.  
Dans un communiqué dressant le bilan de la deuxième année du Plan d’action contre les punaises de lit de Montréal, le Dr. Louis Drouin ainsi que le vice-président du comité exécutif de la ville de Montréal dressent un nouveau portrait de la situation. 

La déclaration obligatoire des interventions des gestionnaires de parasites: 
« L'une des plus importantes réalisations de la Ville a été la modification de la réglementation municipale rendant obligatoire la déclaration des interventions des gestionnaires de parasites et la mise sur pied d'une banque de données centralisée permettant de documenter l'intensité, la répartition géographique et l'évolution des infestations de punaises de lit dans les bâtiments résidentiels de Montréal », a déclaré M. Dorais.

L’exercice révèle que la présence de punaises de lit est plus concentrée dans les cartiers denses et où les habitations sont contigües.  Les données permettront à la ville d’effectuer des campagnes de sensibilisation dirigées. 

Un sondage révèlerait une stabilisation du nombre d’infestations: 
Un sondage omnibus commandé par la Direction de la Santé Publique, révèlerait un stabilisation du nombre d’infestations sur l’iles de Montréal.  Seulement 2,2% des foyers de l’ile auraient été victimes d’infestations de punaises de lit.  

Les gestionnaires de parasites au coeur de l’effort: 
Il est a noter que les exterminateurs sont obligés de fournir bénévolement à la ville de Montréal ces informations.  Cela représente une charge de travail et des couts supplémentaire considérables.  La collaboration des intervenants est donc au coeur de l’effort de la ville de Montréal qui vise le controle et l’éradication de la punaise de lit. 

Le projet pilote d'aide au gens démunis: 
La Direction de la Santé Publique avec la collaboration de l’Office municipale d’habitation de Montréal a développé un projet pilote afin d’évaluer l’efficacité d’un programme d’aide à la préparation des logements lorsqu’une personne démunie doit voir son appartement traité contre les punaises de lit. Les résultats seront disponibles l’an prochain. 

Lire un communiqué à ce sujet ici: 
Comments